Sûreté de Fonctionnement des Systèmes Industriels
Fouzi BELMIR

Sûreté de Fonctionnement des Systèmes Industriels

La Sûreté de Fonctionnement (SdF) est l'aptitude d'un système à remplir une ou plusieurs fonctions requises dans des conditions données ;

Elle englobe principalement quatre composantes : la fiabilité, la maintenabilité, la disponibilité et la sécurité. La connaissance de cette aptitude à remplir une ou plusieurs fonctions permet aux utilisateurs du système de placer une confiance justifiée dans le service qu'il leur assure. Par extension, la sûreté de fonctionnement désigne également l'étude de cette aptitude et peut ainsi être considérée comme la « science des défaillances et des pannes ».

Les études de sûreté de fonctionnement utilisent un ensemble d'outils et de méthodes qui permettent, dans toutes les phases de vie d'une entité, de s'assurer que celle-ci va accomplir ou accomplit les missions pour lesquelles elle a été conçue, et ce dans des conditions de fiabilité, de maintenabilité, de disponibilité et de sécurité prédéfinies.

Ces études consistent généralement à analyser les effets des pannes, dysfonctionnements, erreurs d'utilisation ou agressions de l'entité étudiée.

Organisation et Gestion de la Maintenance
Fouzi BELMIR

Organisation et Gestion de la Maintenance

Aujourd'hui, dans un contexte de mondialisation et de globalisation, marqué par une concurrence de plus en plus accrue, des clients de plus en plus exigeants, des normes et des réglementations de plus en plus sévères, des évolutions scientifiques et technologiques de plus en plus rapides, des systèmes de production de plus en plus complexes et automatisés, des mutations économiques, sociales et environnementales, ... les entreprises industrielles ou tertiaires, doivent être réactives, flexibles et compétitives pour survivre. En effet, elles doivent être aptes à fournir à leurs clients:

  • des produits ou services de juste qualité 
  • dans les quantités demandées
  • en respectant les délais prescrits
  • et au prix minimum requis

Pour ce faire, les entreprises doivent disposer d'outils de production performants, fiables, disponibles, sûrs, rentables, durables, moins énergivores, moins polluants, ... soit: bien conçus, bien installés, bien réglés, bien ajustés, bien lubrifiés, bien nettoyés, bien contrôlés et surveillés, bien réparés, ...en bref, bien maintenus. Tout cela au coup global optimal. C'est le rôle de la fonction "Maintenance", qui est devenue désormais une des fonctions stratégiques des entreprises.

En effet la fonction "Maintenance" qui a émergé dans les années 1970 à 1980, a connu des mutations profondes dans l'organisation, les habitudes et les méthodes. Qualité et maintenance sont devenues deux notions indissociables et complémentaires. La maintenance est désormais prise en considération dès le stade de la conception d'un équipement, machine ou installation, et pendant toutes les phases du cycle de vie de l'outil de production.

D'autre part, en plus de l'innovation technologique (recherche de la solution inédite, automatisée et informatisée, ...), il est plus question d'innovation sociale et organisationnelle pour faire émerger les entreprises les plus performantes.

En effet, l'enjeu majeur est (ou sera) la valorisation des ressources humaines qui feront la différence. En particuliers les techniciens de maintenance auront un rôle clé pour la valorisation du capital productif de l'entreprise. Pour cela ils doivent collaborer avec les autres services de l'entreprise: production, achat, qualité, sécurité, contrôle de gestion, ...

Ce cours a pour principaux objectifs:

  • de donner une référence assez complète des bases, des acquis, des savoir-faire avérés de la maintenance, en prenant en compte les évolutions des normes et du contexte de l'entreprise
  • de contribuer à la formation des techniciens et gestionnaires de la maintenance en les dotant d'outils méthodologiques, et en les mettant dans un état d'esprit propice à la fonction et caractérisé par la volonté de maîtriser l'outil de production au lieu de subir ses pannes, en s'appuyant sur:
    • une nécessaire polyvalence associée à la rigueur
    • la prise d'initiative au sein d'une équipe
    • la recherche systématique de l'amélioration
    • la remise en cause permanente pour plus d'efficacité
  • de favoriser la réflexion de chacun face à tous les aspects de la fonction maintenance
  • de fournir les concepts récents caractérisant les lignes évolutives de la fonction au niveau international.